Blond polaire ? Mais à quel prix ?

Blond polaire ? Mais à quel prix ?

Comme vous l’avez comprit on va parler de cheveux, j’ai récemment changé de couleur de cheveux. J’étais blonde polaire et je suis passé brune.

Pourquoi ce changement soudain ?

Comme beaucoup, je rêvais d’avoir un “blond blanc” et oui, c’est ce que l’on demande toutes chez le coiffeur, moi je vais vous faire part de mon expérience personnelle. Ce n’est peut-être pas le cas pour tout le monde mais sachez que c’est le cas pour un grand nombre de personnes.

Le blond m’a tué mes cheveux, dans tous les sens du terme, je m’explique en vous expliquant mon expérience :

Cela faisait deux ans que je souhaitais avoir un balayage blond polaire mais je savais que ça avait un certain coup, donc pas facile de se lancer dedans lorsqu’on est étudiante. C’était la première fois que je voulais être blonde donc raison de plus pour tester non ?

J’ai été chez Franck Provost et ils m’ont dit qu’il ne fallait pas que je fasse ça puisque mes cheveux ne seront jamais aussi blond que je voulais, alors, en grande têtue j’ai réessayé dans d’autres salons, puisque je ne vois pas pourquoi je ne pourrais pas être comme les autres c’est injuste !

Entre temps, j’en avais marre je me suis faite … NOIRE ! Boulette du siècle aussi, une vraie saloperie à faire partir le noir et je pèse mes mots. Les racines interminables, le noir qui dégorge en orange.. QUE DU BONHEUR !

J’ai réussis à trouver un salon qui accepterait de me faire ce changement capillaire radical. J’ai passé des journées entières avec des décolorations sur la tête, mon budget s’est envolé avec bien entendu. Je suis passé du orange au jaune puis au blond, 3 ou 4 décolorations plus tard, je ne sais plus.

 

AVANT

 

 

Mes cheveux ne sont pas restés insensible à ce changement, je les aient coupé légèrement puis, je me suis faite un carré tellement c’était catastrophique. Mes cheveux cassaient, je passais mes journées à faire des soins dans le vide puisqu’il n’y avait aucune amélioration, mes cheveux étaient littéralement mort.

Bien entendu, j’ai été acheté un shampoing bleu comme on m’a conseillé. J’avais l’impression constate que mes cheveux étaient jaunes donc, je faisais un shampoing bleu régulièrement. D’ailleurs, le shampoing bleu sèche les cheveux aussi, rien qui m’ait aidé.

Mes cheveux cassaient et en plus je les perdaient, vous vous doutiez que j’étais méga contente !

 

D’ailleurs, j’ai fais des soins à l’huile de coco, je vous donnerais mon avis dans un article prochainement et je vous dévoilerais ma nouvelle routine capillaire 🙂

 

Sinon revenons à nos moutons, j’ai pris le taureau par les cornes et je suis allée chez le coiffeur, parce que j’avais quand même des racines de malade qui avaient poussé.

 

Je suis allé chez Franck Provost à Saint-Aunès pour les héraultaises, je vous conseille ce salon hyper top.

J’ai appelé à 15h et à 17h j’avais un rendez-vous, trop cool.

J’y suis allée en me disant que je voulais dégager ce blond jaune et que je voulais retrouver une couleur uniforme mais exit le blond !

Je lui ai donc expliqué brièvement mon parcours et je lui ai dis que je cherchais quelque chose de naturelle mais qui aille à mon teint pâle.

On a donc regardé ensemble sur un nuancier et j’ai opté pour la couleur “Marron Ice Tea” trop rigolo ce nom.

On m’a proposé un thé, un chocolat ou un café, j’ai donc été très bien reçu. Laure s’est occupé de moi et a été très sympathique et on a bien rigolé et discuter ensemble. Mais, il faut savoir qu’elle m’a dit qu’elle voyait que mes cheveux avaient des reflets verts… et vous savez pourquoi? Car le shampoing bleu n’est pas bon pour les blondes, c’est du shampoing mi-violet qu’il faut ! Et moi j’ai été mal renseigné du coup mes cheveux commençaient à viré au vert. Trop cool !

Elle a réussit à me faire partir tout ça en me faisant la couleur, j’ai opté pour un soin supplémentaire à 8€ car mes cheveux étaient vraiment sensibilisés. Je lui ai demandé de me recouper ma frange et elle m’a fait un brushing et des boucles au steam pod pour un effet wavy.

Elle m’a également dit qu’aux endroits où mes cheveux étaient sensibilisé ma couleur allait dégorgé assez vite et m’a conseillé un produit pour que j’évite de faire ma couleur trop souvent.

Je suis repartie du salon satisfaite et très heureuse de m’être débarrassée de mon blond polaire.

D’ailleurs, j’ai l’impression que mes cheveux sont 10x moins secs qu’avant, mon cheveux ne supporte donc pas le blond.

 

APRÈS

 

photo brune franck provost l'oréal

 

En conclusion

Si je vous fais cet article c’est avant tout pour ne pas faire la même bêtise que moi, écoutez les avis des professionnels et ne soyez pas aussi têtu que moi. Je l’ai regretté, j’ai utilisé beaucoup d’argent pour faire quelque chose qui au final à foutu mes cheveux en l’air. De plus, le blond c’est de l’entretien, et le blond parfait est extrêmement difficile à obtenir. Malgré un grand nombre de patine, il est très difficile d’y arriver, et ça sensibilise grave les cheveux. Je me dis que la nature m’a fait brune alors tant pis je reste dans mon brun, c’est sûrement ce qui me va le mieux et l’entretien est beaucoup moins difficile.

Réfléchissez bien avant de passer au blond et renseignez vous auprès de coiffeurs compétents 

Suivre:

2 Commentaires

  1. 23 octobre 2017 / 9 h 21 min

    Parfois il faut savoir écouter ses cheveux plutôt que de les cramer et malheureusement on le comprend après avoir fait une bêtise.. (je parle en connaissance de cause )

    Bisous

    Lise
    http://fidjigirl.com

    • 23 octobre 2017 / 9 h 53 min

      Oh oui … malheureusement je m’en suis rendue compte trop tard. Bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *